AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les clichés du cinéma

Aller en bas 
AuteurMessage
Delorean
Standardiste
Standardiste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 37
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Les clichés du cinéma   Dim 31 Aoû - 18:00

En général dans les films il y a toujours des clichés qui sont dans presque tous les film selon leurs genres. Voici quelques exemples :

Lorsqu'un personnage voyage hors des États-Unis, et se rend en France par exemple, tout le monde parle américain, même les français.

Dès que la sonnerie retentit, le prof s'arrête immédiatement de parler et les élèves s'en vont dans la seconde qui suit. Un prof en retard de 5 minutes, ça n'existe pas

Au restaurant, un couple choisit généralement de se disputer juste après avoir passé la commande. La femme part alors sans avoir mangé. Et l'homme se retrouve seul devant deux assiettes pleines quelques instants après

Le matin, la mère de famille prépare un petit déjeuner des plus copieux (pancakes, oeufs, toasts, etc.). Mais les enfants et le mari sont toujours en retard et ne mangent absolument rien. Pas rancunière, la mère souhaite, malgré tout, une bonne journée à son ingrate famille.

Les personnages savent tous les numéros de téléphone par coeur, même ceux de gens qu'ils connaissent à peine. Au diable les répertoires !

À bord d'un avion en perdition, même si le pilote et le copilopte sont H.S, il y a toujours parmi les passagers un ancien militaire qui sait piloter. Il est généralement rassuré par l'hôtesse (dont il tombe amoureux par la suite) et réussit l'exploit de faire atterrir l'avion. De plus, l'opérateur de la tour de contrôle est un ancien camarade, qui connaît son douloureux passé.

Il y a toujours une place de parking libre pour se garer en bas de l'immeuble où se rend le personnage.

Toutes les bombes sont connectées à un chronomètre à gros affichage rouge, afin que le protagoniste sache exactement quand il est temps de prendre la poudre d'escampette.

La fuite d'un psychopathe très dangereux coïncide en général avec un orage. Cela provoque une coupure de courant et des communications téléphoniques dans un secteur très large.

Lors d'une conversation très émouvante, le personnage ne regarde pas son interlocuteur dans les yeux. Placé derrière lui, il s'adresse à son dos.

Lors d'un combat d'arts martiaux, les ennemis attendent patiemment d'attaquer le héros un par un, en dansant d'une manière menaçante autour de lui. Ils n'interviennnent qu'une fois leur prédécesseur au sol.

Tout le monde garde chez soi un album rempli de coupures de journaux, particulièrement si un membre de sa famille est mort dans un étrange accident de voiture ou de bateau.

Un homme visé par 20 tueurs a plus de chance de s'en sortir que 20 hommes visés par un seul.

Même si le personnage conduit en ligne parfaitement droite, il lui est nécessaire de tourner vigoureusement le volant de droite à gauche de temps en temps.

Une simple allumette suffit à éclairer une pièce aussi vaste qu'un terrain de foot.

Pendant une enquête de police, il faut obligatoirement passer au moins une fois dans un club de strip-tease.

Toutes les cuisines ont un système électrique défaillant. Quand le personnage pénètre dans une cuisine en pleine nuit, il ouvre le réfrigérateur et s'éclaire grâce à sa lumière.

Au moment de payer le taxi, le personnage ne regarde jamais dans son portefeuille pour sortir un billet. Il prend une coupure au hasard et la tend au chauffeur : c'est toujours la somme exacte !

Le chef de la police est toujours noir.

Un homme encaisse les coups les plus terribles sans un cri ou une expression de douleur. Mais il sursaute quand une femme tente de nettoyer ses blessures, armée d'un simple bout de coton.

Le personnage surmonte toutes les épreuves, survit à toutes les guerres... sauf s'il commet l'erreur fatale de montrer à quelqu'un la photo de sa bien-aimée qui l'attend patiemment à la maison.

Le système de ventilation d'un bâtiment est toujours le meilleur endroit pour se cacher. Le héros peut ainsi accéder à toutes les pièces de l'édifice. Et qui plus est, personne ne pense à le chercher dans un tel endroit.

La même paire de drap peut avoir deux dimensions différentes : la première remonte jusqu'au niveau des aisselles de la femme tandis que la deuxième s'arrête au niveau de la taille de l'homme allongé à ses côtés.

Pourchassé en pleine ville, le personnage trouve toujours la possibilité de se cacher au milieu d'un défilé de la Saint Patrick pour semer ses poursuivants, et ce n'importe quel jour de l'année.

Lorsqu'une femme entend des bruits étranges et inquiétants dans une maison, elle en recherche l'origine en sous-vêtements, et pas des moins sexy.

Une femme otage
Ce n'est pas un secret, les hommes dominent les films d'action à Hollywood. Mais pourrions-nous, s'il vous plaît, devenir plus créatifs avec les rôles féminins ? Les femmes doivent-elles toujours être prises en otage ? Pour rendre les problèmes plus compliqués, rien de tel que la captivité d’une femme, surtout lorsque notre héros a enfin le méchant à sa portée.

Le piège mortel
Si vous aviez capturé votre ennemi après une longue course poursuite, ne vous débarrasseriez-vous pas de lui sur le champ ? Pas assez stimulant pour un film d’action ! De complexes scènes pour tuer les victimes sont donc inventées pour corser l’action.

La bombe à retardement
Quelque part une bombe compte les secondes avant l’explosion finale… Seul le héros peut trouver son emplacement. Une fois qu’il la découvre, la question est : quel fil couper ? Est-ce le rouge ou le vert ? Ou est-ce le blanc ? Peu importe : le héros coupe infailliblement le bon fil à la toute dernière seconde (souvent 00:00:01).

Le coup de feu d’une tierce personne
Le méchant a le héros à portée de vue, son doigt posé sur la gâchette. Un tir retentit… nous frissonnons… mais le héros ne tombe pas. Alors qu’il cherche la blessure mortelle qu'il est supposé avoir, un regard de stupeur s’affiche sur le visage du bandit qui s'effondre sur le sol. Ce n’est qu’ensuite que la camera révèle qu’un sauveur armé a anéanti le méchant avant qu'il ne sévisse.

Tâte le pouls, idiot !
Voici une règle évidente : quand vous tuez quelqu'un, assurez-vous qu'il soit bien mort. Mais la plupart des héros, malgré leur grande intelligence, semble ne pas être sensible à cette précaution ! On le voit aussi bien dans les films d'action que dans les films d'horreur : quand quelqu'un pense avoir finalement éliminé son adversaire, il tourne le dos à l'homme abattu. Et qu’arrive-t-il ensuite ? La poursuite recommence.

Ne jamais faire confiance aux hommes politiques
On l'a vu plusieurs fois : un membre influent du gouvernement, jusque-là fidèle à notre héros, s'avère être un traître. Interrogé sur sa trahison envers le pays qu’il est censé protéger, il répète sans cesse : "J'aime mon pays! Je suis un vrai patriote!"

Ne bouge pas d’ici, je reviens
Quand un héros est accompagné d’une femme ou d’un enfant, il arrive un moment où il doit arranger la situation et aller sauver le monde, seul. Mais bien sûr, la femme ou l'enfant n'écoutent jamais et le suivent de prés. Ce qui conduit inévitablement à une prise en otage compliquant nettement la mission de notre héros.

Toujours impeccables
Certains hommes ne sont pas comme nous autres : miraculeusement, ils apparaissent toujours frais comme une pâquerette, même après plusieurs combats ! Prenez par exemple James Bond. Il est secoué, malmené, frappé ici et là… mais notre espion accomplit toujours des merveilles, avec beaucoup de classe.

Des pannes de voiture inattendues
Les voitures dans les films ne sont pas toujours fiables. Ou du moins au milieu d’une bataille. C'est là qu’elles ont tendance à tomber en panne ou prendre toute une éternité pour démarrer. Mais hé, vous pouvez toujours sauter dans un taxi et dire au conducteur : "Suivez cette voiture !"

Je pense que j’aime mon ex-femme
de mari fait vivre des heures épouvantables à sa femme. Il se consacre uniquement à son travail, il a souvent affaire à des personnes de mauvaise réputation…tout ça avec un salaire dérisoire ! Pas étonnant alors que tant de héros finissent divorcés ou séparés de leur ‘vrai amour’, obligés de sauver le monde.
Heureusement, il n’y a rien de tel que d’être menacé ou enlevé pour qu’une femme se rendre compte que tout qu'elle veut est d’être Mme Héros à nouveau.

Les dossiers du gouvernement entre vos mains
Pas étonnant que ce pays ait autant d'ennuis. N’importe qui, avec un ordinateur portable et une connexion wifi – dans un café ou à la bibliothèque municipale -, peut s’infiltrer dans la base de données super secrète du FBI. Ensuite c’est un jeu d’enfants de récupérer des plans de défense confidentiels ou des plans d'une arme de destruction massive. C'est ce que nous appelons la liberté d'informations !

La parlotte aiguë
Vous les terribles méchants, n’apprendrez-vous jamais à contenir votre orgueil, à résister à la forte envie de parler au lieu d’en finir simplement avec le héros ? Mais non, au lieu de tirer, vous préférez jacasser sans arrêt du génie inégalé de votre plan, donnant au héros juste assez de temps pour comprendre comment vous tuer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Lise
Modératrice de la partie Acteurs & Actrices
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3892
Age : 24
Localisation : Près de Brest (France)
Personnage Preferé : Vincent & Agathe
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Les clichés du cinéma   Dim 31 Aoû - 18:12

Mdr

C'est bien vrai pour certains films.

_________________




"On se connait, non ?
_Les gens comme nous n'ont pas de nom..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa
Commisaire
Commisaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4885
Age : 24
Localisation : Paris
Personnage Preferé : Agathe / Franck / Vincent
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Les clichés du cinéma   Dim 31 Aoû - 18:28

Lirais toute' c'est torp long là

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagine-tOoi.skyrock.com
tito682
Admin
avatar

Nombre de messages : 4599
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Les clichés du cinéma   Dim 31 Aoû - 19:20

Léa a écrit:
Lirais toute' c'est torp long là

Oui pour moi aussi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pj-la-serie.keuf.net
maddy
Commandant
Commandant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 410
Age : 40
Localisation : Nord
Personnage Preferé : Vincent Fournier
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Les clichés du cinéma   Mer 3 Sep - 21:09

Pour le coup de la bombe à retardement, quand je me "fais" un James Bond, ce qui m'amuse c'est de voir quand James parvient à stopper la minuterie Laughing

Mine de rien, cela ne se fait pas si souvent que ça sur "0 : 07"

_________________
Si il y avait un impôt sur la connerie, l'état s'autofinancerait
Jean Yanne
La légion d'honneur, c'est comme les hémorroïdes, n'importe quel trou du cul peut l'avoir
Jean Yanne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://central-nuit.forumparfait.com
mimie12385
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4239
Age : 28
Localisation : Côte Ouest
Personnage Preferé : Agathe et Vincent (et Franck)
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Les clichés du cinéma   Mer 3 Sep - 22:52

tito682 a écrit:
Léa a écrit:
Lirais toute' c'est torp long là

Oui pour moi aussi

me too

_________________

Agathe & Vincent

http://pj-creation.skyblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mimie12385-pix.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les clichés du cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les clichés du cinéma
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les clichés du cinéma
» ciné cure rare du vieil acteur
» Home cinéma de Manson
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» Les livres que vous aimeriez adapter au cinéma...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Sujet :: Hors Sujet :: Series & Films-
Sauter vers: